Janvier

Les 6 galiéristes

 

 

Février

Olivier Bourdaud

dit Carabi

Ses oeuvres sont très fortes et procurent beaucoup d'émotions car elles transmettent des messages enfouis dans notre subconscient tels la douceur d'une caresse, l'envie de commettre l'irréparable, se sentir vivre ! Quand vous regardez ses oeuvres pour la première fois ça fait un bien fou. Une nouvelle technique est née.

 

 

Mars

Edwige Figura

Consciente que rien n'est jamais acquis, seuls le travail et la créativité restent le symbole de la passion qui relie Edwige Figura à l'expression de sa conception picturale.

Passionnée par cet art, elle n'a de cesse de faire évoluer ses sensations aussi bien au pastel sec, qu'à l'huile et à l'acrylique.

Ses sujets sont très variés : le portrait, le nu, les fleurs, la danse, la musique, le paysage .....

La beauté au naturel !​

 

 

Avril

Sophie Delaunay

Bien connue des habitants de Boulogne-Billancourt sous le nom de Terrazzo où elle a longtemps tenu une boutique d'objets de charme et de brocante, Sophie est installée maintenant dans le 8e et se consacre toujours à ses talents d'artiste. 
Sa peinture est chaude, colorée et vivante et ses tableaux proposent une histoire intime qu'on a envie de se raconter chaque fois d'une façon différente.


 

Mai

Benoîte Hurel

Benoîte imagine sa peinture faisant corps avec la perception et l’émotion de l’instant présent.

Sa peinture devient gestuelle selon ses états d’Âme devant un coucher de soleil époustouflant ou une mer qui se retire …

La démarche plutôt abstraite incite le visiteur à continuer son voyage en dehors de la toile selon l’humeur de son pinceau.

 

 

 Juin

Lysiane Wilkins

& Michèle Amblard

Lysiane Wilkins est née au Maroc et a  ensuite vécu  en Algérie, Côte d’Ivoire et aux États-Unis. Elle en a gardé  à  tout jamais l’amour des  vibrations ardentes et chatoyantes qu’elle restitue dans ses  tableaux. Cette double exposition n'est pas un hasard. En effet,

au fil du temps, Michèle Amblard rajoute de plus en plus de couleurs à sa palette de terres cuites et sa sensibilité s'exprime dans l'élégance et l'intériorisation de ses personnages.

Loin de s'opposer, peintures et sculptures se complètent et se juxtaposent.

 

Juillet

Sophie Soalhat

Ce qui frappe, au premier aspect, dans l’œuvre picturale de Sophie Soalhat, c’est la présence du sujet : fruits et agrumes divers ; présence de la couleur et présence surtout de la lumière, incidente et violente. Ce qui fait des toiles de Sophie Soalhat-Prétat, une véritable œuvre en soi, c’est sa personnalité, sa force, sa manière propre, éloignée des modes et des désolants standards du produit agréé courant. 

 

 

Août

Rémi Acquin

En artiste libre, Rémi Acquin représente avant tout ce qu’il aime, et c’est sans doute ce qui rend sa création si sensible et sincère. Sa peinture vibre et explose de lumière. Chaque toile est une invitation à se poser, à respirer profondément et à savourer l’instant présent.

 

 

Septembre

Geneviève Paskova

Dans l’œuvre picturale de Geneviève Paskova la recherche simple du plan et du volume soulignée par une écriture forte et de caractère nous invite à une détermination. Qu’elle prenne pour thème les animaux, la terre ou le ciel, elle ne cesse de traduire ces réalités en visions uniques.

 

 

Octobre

Virginie Thomas

Les tableaux de Virginie Thomas sont des messages au travers desquels elle exprime ses émotions et son regard sur le monde. Ils sont riches de détails, d'anecdotes et d'aventures. On peut les qualifier de “tableaux à lire”, chacun sur un thème différent et dont le travail de recherche en amont est parfois plus important que la réalisation.
Elle a obtenu en 2012 le 1er prix au salon des indépendants de Rouen pour sa “figuration narrative”.

 

 

Novembre

Philippe Halévy

Ayant grandi dans un milieu où musique et peinture étaient vécues comme une nécessité, Philippe Halévy a donc pu nourrir son imaginaire à partir de celui des autres, qu’ils soient connus ou non.
C’est cela qu’il peint : sa propre géographie imaginaire, paysages intérieurs faits de tout ce qu’il a pu entendre, voir et ressentir. Selon lui la peinture, figurative ou non, relève toujours de l’abstraction : au-delà du savoir-faire, il s’agit d’abord et avant tout d’exprimer des émotions.

 

 

Décembre

Tarah Montbélialtz

Avec son appareil Nikon D90, Tarah chemine sans chercher l’anecdote touristique ou documentaire mais plutôt des moments d’équilibre. Par sa pratique de la bascule de l’image, il questionne non seulement la photographie (à quoi cela tient une image ?) mais le principe de vie. Est-on passé de l’autre coté, d’Avignon en Arles ou d’Arles en Avignon ? Il saisit au passage, dans un même soleil, la nonchalante promenade de vie des uns et des autres entre deux expositions ou pièces de théâtre : le spectacle « off » de la rue, avec un  penchant pour de « belles entrevues » que le regard effleure mais que la photographie retient en images.

Affiches et photographies se mettent en miroir. Tarah photographie ceux qui dans l’étoilement des massifs de fleurs se photographient eux-mêmes. Une dame s’est assise : le jardin a basculé : est-ce son fait ou le fait de la photographier ?

 

Extrait de "Entre Vues”

de Ronan Le Grand,
historien de l’art, conférencier et commissaire d’expositions.

 

 

 

La p'tite galerie

34 rue Cachin

14600 Honfleur
Tél. : 09 81 75 11 33
e-mail :
laptitegalerie

@caramail.com

 

Ouverture du jeudi au lundi de 11h à 13h et de 14h à 18h.

Fermeture le mardi et le mercredi.

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

Liens

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Erik de St Pierre / 02 2015