Janvier

Pour démarrer cette nouvelle année 2020, nous avons le plaisir de vous présenter les œuvres des 7 associés de la galerie.
Larguez les amarres dans le sillage de Serge Girard, plongez en eaux profondes aux côtés de Florence Lebey, pénétrez le monde spatio-temporel de Machat, partez en Orient ou en Occident avec Marie-Lorraine Papelier, 

retrouvez l'univers du cinéma et vos héroïnes préférées avec Erik de Saint Pierre, retrouvez votre âme d'enfant avec Magali Rasplus-Gay, 

et sillonez les cités imaginaires d'Anita Voloir

 

Février

Aujourd’hui, Alph.B.SENY change radicalement d’optique et remet au goût du jour une pratique ancestrale et oubliée malgré ses qualités exception-nelles de conservation : l’ambrotype grand format sur plaques de verre.
L’ambrotype est un procédé photographique qui utilise le collodion humide pour créer une image photographique sur une feuille de verre. Il a été inventé en 1851. Photographie instantanée, le positif sur verre rejoint le monde de l’art par son caractère unique.
Entre artisanat et performance, la chimie n’est jamais « coulée » de la même façon sur la plaque et le résultat jamais à l’identique. La plaque ainsi réalisée est à la fois unique et pérenne dans le temps.

 

Mars

Le Verre, matière vivante

Le verre, brut, soufflé, lisse, doux, imprimé, lumineux, ombré, sert depuis plusieurs siècles aux verriers à  obturer et illuminer les ouvertures des édifices, illustrer les textes bibliques, décorer les espaces, écrins architecturaux civils et publics, transformer la lumière.

Didier Bourdeau,  formé dès l’âge de 15 ans  dans un atelier Amiénois de grande renom- mée, a acquis au fil du temps une solide expérience dans le monde verrier, tant dans les domaines de restauration que ceux de création.

Ses réalisations, tant clas- siques que contemporaines, sont le résultat de ses réflexions artistiques et tech- niques offrant ainsi une palette d’œuvres d’une grande plura- lité pour un large public.  

 

Juin

En ce mois de fin de confinement, nous avons décidé d'exposer nos œuvres en prenant toutes les précautions d'usage et en n'ouvrant nos portes que les vendredis, samedis et dimanches. Nous avons été très touchés de l'accueil reçu par les visiteurs et sommes fiers de vous avoir présenter une exposition variée et de qualité.

 

Juillet

Joël Krzewina et Jacques Thuillier, deux artistes talentueux, fidèles à notre galerie.
Joël Krzewina peint depuis l'enfance, avec des intensités variables au cours de sa vie.
Sa peinture a dérivé naturellement vers l'abstraction, la méthode est empirique.
Rêveur XXL, Joël observe puis transpose ses souvenirs et ses émotions avec énergie et sensibilité sur toile, papier ou carton, puis selon son inspiration, utilise  l'huile, le pastel gras ou l'acrylique.
Sa peinture s'apparente au jazz; un thème est abordé, puis l'improvisation vient la compléter.
Pour cette exposition, Il évoque le portrait sous toutes ses formes, avec son style  inimitable.

Jacques Thuillier, sculpteur depuis de nombreuses années a été récompensé plusieurs fois.
Il travaille en ce moment l'aluminium, le bois et le bronze.Il aime mélanger les matières et créer des sculptures élancées aux visages expressifs.

Vous pourrez également découvrir les sculptures de Sylvie Andrieux.

Août

Le déclic, peintre ou rien.

Un résumé de la démarche de Feli Machi.

 Choix de la technique sérielle, transformation qui évite les ruptures, pour travailler des visages rien que des visages pendant deux ans. Nus qui dépassent ensuite les limites du cadre: pieds, mains, têtes, franchissent les limites des chassis.

Après des années de peinture apparaît le peuple des "zemmahusses", assemblages de têtes en terre, de différents ustensiles et de vieux outillages.

David Guzman est né en Andalousie. Dès l'enfance, sa mère, céramiste renommée et les artisans de son village lui enseignent l'art et la manière de travailler l'argile. “A mi querida humanidad”, c'est déjà ce qu'il signait sur ses premières œuvres.

Septembre

Avec Françoise Plékan, le terme “nature morte”
perd une bonne partie de sa signification, tant ses oiseaux, ses fleurs et même ses fruits
paraissent vivants, particulierement ses cerises qui semblent nous dire : allez y croquez-nous.

Elle fait preuve d´originalité jusque dans le choix de ses supports : ce sont des douelles bicentenaires issues de tonneaux de cidre, retravaillées, qui apportent une touche supplémentaire de naturel  à ses créations. Ne perdez pas de temps à chercher un message, il n’y en a pas. Aimez la nature, la lumière et appréciez des œuvres qui rendent heureux.

Isabelle Nativelle,  parallèlement à sa démarche picturale, s'est intéressée naturellement au modelage, sculptures en terre cuite, émaillée ou patinée.

Même si la figuration est présente, l’imagination est toujours au rendez-vous ainsi que la couleur par le biais des patines.

 

Octobre

Titre de l’exposition de Géraldine Courtes Warras : "RESPIRE".

Tout un programme que nous vous invitons à partager.
“ Depuis deux ans, je peins la respiration, l’air, l’énergie et l’enfermement.

Lorsque l’on vit dans une situation d’étouffement, d’oppression pénible, le seul soulagement éphémère à ce désenchantement serait une apnée, uneretenue du souffle.
Pourtant ce temps en suspension ne peut être que de courte durée.
Nous aspirons à cette force qui nous anime , qui inspire, qui crée etinsuffle la vie : le souffle, principe de toute création.Ainsi prenons à nouveau le temps de respirer en toute confiance pour
nous régénérer ”.

Corinne Legros quant à elle nous présente ses personnages enchanteurs et féériques qui ne peuvent laisser indifférent.

 

La p'tite galerie 13

13 rue Cachin

14600 Honfleur
Tél. : 09 81 75 11 33

e-mail : laptitegalerie

@caramail.com

 

Ouverture

Du mercredi au dimanche de 11h à 13h

et de 14h à 18h.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Erik de St Pierre / 02 2015